La tenue et l’équipement

La tenue que revêtent les Kenshi, les pratiquants de kendo, se compose de la veste Keikogi et du Hakama qui est un pantalon large traditionnel au Japon. Cette tenue de base est complétée par une armure de protection, le Bogu.

 

L’habillement

Le Keikogi

C’est la veste d’entraînement. Elle est épaisse afin d’absorber la transpiration, mais aussi pour éviter que le pratiquant n’attrape froid après effort au cours d’une phase plus calme de l’entraînement. Ses manches descendent jusqu’en dessous du coude (manches ¾). Elle se ferme au moyen d’un ou de deux cordons. (Dans le cas de deux, un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur).

 

Le Hakama

C’est le pantalon large traditionnel Japonais. Il a pour fonction de dissimuler les déplacements des pieds. Les 7 plis du Hakama ont une signification :

  • Chûgi = loyauté
  • Gi = valeur morale
  • Jin = vertu, charité
  • Makoto = honnêteté
  • Meiyo = honneur
  • Rei = gratitude
  • Yûki  = courage

Le Bogu/Kendogu (armure)

C’est la simplification de l’armure des Samouraï. Elle se porte par-dessus le Hakama et le Keikogi.

Le men

Le casque de protection pour le visage et le sommet du crâne. Les noms des différentes parties du Men sont :

  • Men buton, protection de tête.
  • Sashi buton, protection d’épaules.
  • Men gane, grille de protection du visage.
  • Men himo, les deux cordons qui servent à attacher le Men.

 

Le Tenugui

Il s’agit d’une pièce rectangulaire de coton que l’on met sous le Men pour absorber la transpiration.

 

 

 

Le Do

C’est la coque de protection du tronc. La partie supérieure du Do est appelée Mune. Le Do s’attache grâce à quatre cordons appelés Do Himo.

 

 

 

Les Kote

Ce sont les gants de protection qui comprennent une coque de cuir en forme de moufle (Koromo) et une protection d’avant-bras (Hiji buton).

 

 

Le Tare

C’est une protection des hanches. Il comprend 5 pans. Il est fréquent qu’un étui de tissu appelé Zekken où figure le nom du pratiquant et du club ou de l’école qu’il représente enveloppe le pan central du Tare.

 

Les armes

La pratique du kendo utilise deux sorte d’armes :

Le Shinai

Le Shinai est la représentation d’un sabre composé de quatre lattes de bambous attachées entre elles. Il possède un « tranchant », la partie opposée au fil : la tsuru. Grâce à cette arme, les coups peuvent être portés, le kenshi ou kendoka selon les niveaux étant protégés par son armure. Les seules coupes autorisées sont :

  • Le men : la tête
  • Le kote : les poignées
  • Le do : le ventre
  • Le tsuki : la gorge (réservé à ceux maîtrisant leur shinai)

 

Le Bokken

Le bokken, version en bois du katana ou sabre. Son utilisation est essentiellement employé pour l’exécution des katas ou fondamentaux. C’est une série de représentation de combats avec des gardes et des coupes codifiés selon un ordre bien précis. Les katas sont exigés pour le passage de grade, du 1er au 8ème DAN !